L’abus de paysages Néo-Zélandais peut décoller la rétine

Lake Rere

…et user vos jambes.

Une chose est sûre: les photos prises chez les Kiwis auront une grande place dans notre Top 100. Durant trois semaines, nous avons fait le plein d’images sur la route, en faisant une boucle Blenheim –> Christchurch –> Wellington –> Blenheim, puis en remontant via l’Ouest de l’île du Nord. Pour vous situer, je vous propose de jeter un oeil à l’itinéraire en zoomant sur la Nouvelle-Zélande:

Les histoires sont nombreuses, les rencontres aussi. Ca passe de hordes de jeunes allemands (“je viens en Nouvelle-Zélande pour perfectionner mon anglais avant d’entrer à l’université”) à des guerriers “africains” (Benoît le Belge & George le sud-Africain). Ce qui attire les foules, ce n’est pas tant les stations de ski (pourtant réputées) au rapport pistes/prix proche de l’escroquerie, mais bel et bien les paysages et les activités outdoor, qui à coup sûr marqueront les mémoires [et les portefeuilles].

Ce “best-of” nature est classé non pas par ordre chronologique, mais par degré de fainéantise: du plus facile (les fesses posées en voiture, dans la Juanita) au plus physique, et vertigineux.

Best of Driving

Environs de Kaikoura (South Island)

Quelques heures après avoir quitté la ferme des Speedys (voir épisode précédent), on ne tarde pas à découvrir les plaisirs de la route. Kaikoura est connue pour être un refuge pour animaux marins, notamment phoques & oiseaux en tout genre. Petit stop photo…

Non loin de Kaikoura...

IMG_5259 IMG_5264 IMG_5211 IMG_5220 IMG_5230 Refuge de phoques Non loin de Kaikoura... IMG_5247 IMG_5249 La route cotière vers Kaikoura IMG_5248

Forgotten World Highway (North Island)

A croire que la DDE de Nouvelle-Zélande s’est directement inspirée de Jurassic Park: voici une route perdue au milieu de collines dans l’Ouest de l’île du Nord, que nous avons empruntée lors de notre retour vers Auckland. Une voie ferrée traverse aussi ce paysage valloné où la densité par habitant est très, mais alors très faible. On a croisé deux voitures en trois heures de route, cette dernière étant à de nombreux endroits rien de plus qu’un sentier de gravier.

Forgotten World Highway

 IMG_6462IMG_6456IMG_6473

Lake Pukaki (South Island)

En route pour Mont Cook Village, ce lac fait partie d’un complexe alimentant une multitude de barrages hydro-électrique. Résultat: un beau travail d’ingénierie, mais surtout un bleu électrique transcendant – et un vivier pour le meilleur saumon du pays (donc du monde entier selon les Kiwis). On approuve, il est cher mais excellent.

Lake Pukaki, on the road to Mt Cook

Fresheeeeeest SalmonIMG_5477 IMG_5475 IMG_5474 Driving next to Pukaki LakeIMG_5496 IMG_5493 Driving to Mt Cook

et vous n’avez encore rien vu…

Best of Sights

Sur ces quelques sites, on a retroussé nos manches, ouvert la portière: une simple balade, d’une à plusieurs heures permet déjà d’apprécier les panoramas.
Pas besoin du Lonely Planet/Routard – les attractions sont indiquées par des panneaux en bord de route, et il n’y a pas une heure de trajet routier sans rencontrer un site digne d’intérêt.

Mt Taranaki (North Island)

Le mont Taranaki se dresse à 2518 mètres, sur la côte Ouest de l’île du Nord. Par beau temps, impossible de le rater: il est visible à des dizaines de kilomètres de distance. Il est d’autant plus remarquable qu’une dense forêt presque (Edmont National Park) entoure la roche volcanique

Mount TaranakiIMG_6448 IMG_6453

Punakaiki – Pancake Rocks (South Island)

Dans la série “j’écoutais peu en cours de Géologie, mais je dois avouer que ces rochers ont de la gueule”, voici les Pancake Rocks. Pour la science, je vous envoie direct sur Wikipedia

Nous étions contraints de filer vers le Nord-Ouest via Arthur’s Pass au lieu de Haast Pass, en raison d’une tempête qui aura eu raison de la route (et de deux touristes imprudents). Dommage pour le Franz Josef Glacier.

Donnant sur la mer de Tasmanie, la côte Ouest nous aura copieusement arrosé, au détour de villes guère alléchantes et aux noms peu imaginatifs (Greymouth, Westport…sérieusement ?). Mais ces Pancakes-là en valaient la peine. Le soir, nous irons dormir… dans la voiture, au Cape Foulwind.

Pancake RocksIMG_6010IMG_6017GreymouthGreymouth CoastIMG_6045IMG_6055IMG_6086

 

Lake Tekapo (South Island)

A mi-chemin entre balade et mini-trek, cette ville de l’île du Sud possède l’un des plus beaux lacs de la région. Ce fut notre première montée dans les Alpes du Sud, emplie de souvenirs de Sushis surprenants, de bleus électriques, et de négociations ardues (“Quoi, le Wifi n’est pas gratuit ?!”).

IMG_5415IMG_5371Mt John Loop walk, Lake TekapoIMG_5395IMG_5402Observatoire astronomique du Mt JohnIMG_5431IMG_5436View from Mt JohnIMG_5445IMG_5451

Best of Trekking

Si vous avez lu jusque ici, c’est déjà que vous êtes plus courageux que la moyenne. Tant mieux: les panoramas que vous allez voir ci-dessous -uniquement dans l’île du Sud- se méritent.

En Nouvelle-Zélande, le Tramping (Trekking) est roi, une activité-phare qui ne lasse que les genoux. Il est virtuellement impossible de se perdre, tant les sentiers sont bien balisés. On peut marcher sur la côte, dans des vallées ou à flanc de montagne, du light trail (facile) au tramping (pour les plus aguerris). Sans oublier les “Great Walks”, ces neuf marches représentant la crème de la crème des panoramas du pays (qui, automatiquement, attirent plus de monde). Les Huttes (refuges) en cours de parcours se réservent soit sur Internet, soit en achetant des tickets dans les bureaux du DoC (Department Of Conservation) présents dans chaque ville. Relativement confortables, certaines vous coûteront tout de même un bras en été (plus de 30€ pour pouvoir déployer votre sac de couchage), mais c’est probablement plus un moyen de réguler l’affluence qu’autre chose…

Durant la basse saison (hiver), de nombreux circuits sont en partie inaccessibles pour les pékins lambdas que nous sommes, à moins de débourser des fortunes pour s’équiper d’un guide et de matériel d’alpinisme adapté.

Voici nos meilleurs treks, avec leurs tracés GPS.

Rob Roy Glacier


View Rob Roy Glacier Walk / Wanaka, Otago in a larger map

Loin du buzz de Queenstown, la ville de Wanaka est une base intéressante pour explorer les lacs avoisinants (ou pour les stations de ski). Vous pouvez faire comme nous, et rejoindre le Mount Aspiring National Park, pour faire le trek d’une journée vers le glacier Rob Roy. Vous pouvez aussi faire comme nous en pensant qu’un quart d’essence vous suffira… (ou bien se rappeler que les stations service ne courent pas les champs).

IMG_5526

Les Fords, ces rivières qui traversent la routeIMG_5520IMG_5521Vallée menant au Rob Roy, Mt Aspiring national parkIMG_5532IMG_5538IMG_5585IMG_5545 IMG_5556IMG_5558IMG_5572Rob Roy TrampingThe Rob Roy GlacierIMG_5580IMG_5590IMG_5594 IMG_5598

Hinewai (Akaroa)


View Hineway Purple Track / Akaroa in a larger map

A la pointe Est, un village gaulois fait encore et toujours résistance à l’envahisseur… Ca vous rappelle quelque chose ?
Ce n’est pas Astérix, mais Akaroa, une ville autrefois occupée par les colons français. A part pour les noms des rues et des échoppes, le folklore s’arrête aujourd’hui là: Pas de boulangerie aussi bonne qu’à Auckland. Mais on a tout de même bien aimé le détour, à 1H30 de Christchurch, et surtout l’une des plus belles réserves privées (et gratuite), entre mer & collines. Ici c’était déjà le printemps. On peut y marcher d’une heure à deux jours.

Hineway Park (next to Akaroa)

IMG_5315IMG_5323IMG_5301IMG_5330IMG_5340IMG_5343IMG_5348IMG_5352IMG_5356IMG_5367

 

Abel Tasman


View Abel Tasman Coastal Track – 50km in a larger map

On ne pouvait pas partir sans tester l’une des Great Walk en Nouvelle-Zélande. Il a fallu retarder l’échéance, en raison d’une des tempêtes les plus fortes de l’année.
Mais à l’issue de notre tour de l’île du sud, nous avons réservé deux jours pour aborder le chemin côtier d’Abel Tasman, et on a bien fait. Le temps pourri s’est amélioré dès le premier jour, et nous a valu cinquante kilomètres de criques, formations rocheuses & plages quasi-désertes. Le reste de l’année, le sentier ne l’est pas vraiment puisqu’il compte plus de 100 000 visiteurs par an. Anecdote marrante, on a dépanné deux quadras francophones qui étaient arrivés jusqu’à la hutte avec une paire de chaussures morte. Ils nous ont convivialement dédommagé avec un bon verre de vin (4L emporté pour trois jours…) et autres saucissonades.

Abel Tasman "Great Coastal Walk"

Préparation... Anti-pluie This is where it all begins IMG_6112 Messages dans le sable IMG_6117 IMG_6125 IMG_6127 Quelques kilos... Premières baies IMG_6137 IMG_6139 On loue le soleil Des plages à la merci des marées IMG_6149 Des toilettes cinq étoiles... ou pas. IMG_6167 IMG_6170 Torrent Bay Bague de Pacs, 100% authentique IMG_6199 IMG_6201 IMG_6190 Torrent Bay IMG_6208 Re-pluie! IMG_6216 IMG_6222 IMG_6227 IMG_6236 Les quadras ! Bark Bay au petit matin IMG_6254 IMG_6257 IMG_6260 Bark Bay IMG_6265 IMG_6267 IMG_6277 IMG_6283 IMG_6290 IMG_6293 Torrent Bay Village IMG_6302 Bien assortis, aux Cleopatra Falls IMG_6328 Georges "6minutes par kilomètre", Benoît & moi qui essaie de suivre IMG_6345 Pause déjeuner IMG_6356 Coquille Bay IMG_6364 The end Benoît le Belge & Georges, le Sud-Africain a la bière d'après-Trek

 

Greenstone & Caples

On termine cette série dans la douleur, par tout simplement le trek le plus difficile et technique que l’on ai jamais fait. Pour fêter mes 27 ans, nous sommes partis pour trois jours et deux nuits de randonnée au coeur de cette réserve – pas classée comme Great Walk, le Kepler Track environnant étant partiellement fermé pour risque d’avalanche.


View Greenstone Caples Circuit in a larger map

Plusieurs circuits sont ici faisables, nous avons opté non pas pour un tour entier de la vallée, mais de couper par le col “Steel Creek”, le deuxième jour. Un “chemin” ardu, qui nous a fait passer par toutes les émotions: excitation & ébahissement, mais aussi fatigue et crise de nerfs. Quatre heures de pure ascension pour démarrer, jusqu’à la surprise météorologique vers 1000 mètres – la neige. Les chasseurs nous avaient rassurés sur le passage du col (et le beau temps), mais on ne s’attendait pas à se retrouver enfoncés dans plus d’un mètre de poudreuse. Après le col et ses vents violent (voir vidéo), des heures durant nous avons trimé à avancer dans des buissons épais. Il n’y a plus de sentier, seulement des piquets pour suivre la piste. Douze heures de marche et de nombreuses traversées fluviales plus tard (je ne tomberai à l’eau que le lendemain), il fait presque nuit et on arrive à destination. De quoi célebrer un anniversaire de manière originale…

Le dernier jour sera plus light en marche, mais pas en paysages, en regagnant le lac et terminant la boucle. Par chance, le beau temps est toujours de la partie – ce qui nous permet de retraverser les fameux fords en voiture, et regagner Queenstown pour reprendre des forces. J’en avais besoin: j’aurais quand même réussi à tomber dans une rivière, et oublier mon pantalon sur le parking.

Steele Creeke, Greenstone & Caples

IMG_5628 IMG_5629 16KG, c'est parti Day one: Upper Caples Hut IMG_5634 IMG_5638 IMG_5644 IMG_5649 IMG_5655 IMG_5656 IMG_5659 IMG_5666 IMG_5668 IMG_5669 Mid Caples Hut, la pause déjeuner IMG_5672 IMG_5679 IMG_5684 Canards sauvages 2 heures pour allumer un feu... Mais la persévérance a payé IMG_5702 P*****, 27 ans IMG_5724 IMG_5727 IMG_5730 IMG_5735 IMG_5741 7 heures, le soleil perce la forêt IMG_5753 IMG_5755 IMG_5764 IMG_5770 déjà deux heures d'escalade... IMG_5784 IMG_5791 4 heures d'escalade plus tard, on passe le point haut IMG_5799 et franchement, on aurait dû prendre les skis IMG_5809 IMG_5817 après la moitié du corps dans la neige et la flotte, la fatigue... IMG_5846 Did it ! IMG_5855 IMG_5858 IMG_5863 18 heures, on marche depuis 6 heures du matin. Il va être temps d'arriver... Essentiel de Trekking un 16 septembre IMG_5866 IMG_5888 Grille-Pain Naturel... Système de paiement des huttes/refuges: l'honnêteté Greenstone Hut IMG_5902 IMG_5906 IMG_5910 IMG_5915 Le troisième jour, Romain réussit à tomber à l'eau IMG_5918 IMG_5928 IMG_5929 Lake Rere Après 3 jours, la boucle se termine avec en vue le lac Wakatipu IMG_5938 IMG_5944 IMG_5946 IMG_5953 IMG_5958 Paturages, paturages

Remerciements à mon père, qui nous a permis  à distance de sustenter nos appétits après ces innombrables calories brûlées… Un bon bifteck à Queenstown.

Celebrations after Trekking!

IMG_5976 Après une bonne douche, on profite du cadeau paternel: Un bon Restau Au fût et à mesure... IMG_5969 IMG_5970 IMG_5971 IMG_5973 IMG_5975

Best of Fun

Pour terminer, voici quelques sensations fortes (et chères) made in NZ. Sandra m’a offert le saut en chute libre (et en a profité pour libérer des endorphines aussi) à Wanaka – ca dépote.
Et dans l’île du Nord, nous sommes passés sous terre, dans une des nombreuses caves calcaire de Waitomo où l’on a le plaisir de nager dans une eau à 8° et admirer des vers luisants.

Wanaka Skydive

Skydiving over Wanaka & Hawea Lake...
200km/h... FAST !

 

Waitomo Caves

Caving & Tubing in Waitomo Caves
Waitomo Caves 27-9-2013 9am mark 009 Pneu perçé... brasse coulée

Une cave emplie de vers luisants

Voilà, c’est la fin de ce long florilège, mais j’espère que les photos vous auront donné envie d’aller faire un tour dans ce beau pays.

PS: Je rappelle que cette page n’est pas sponsorisée par l’office de Tourisme Kiwi (oui, ils auraient pu).

5 Responses

  1. benoit says:

    Super de vous lire et merci pour les guerriers africains! Plus si jeunes que cela mais en forme quand même! Bonne continuation en tous cas!

  2. Romain says:

    Salut Benoît, merci du commentaire ! Il fallait bien un mot sur la vitesse de pointe du Springbok, héhé. On oubliera pas Abel Tasman !

    De retour en Belgique j’imagine. Vous avez fait d’autres Trekkings / expéditions dans l’île du Sud ? (Milford Sound, etc.)

  3. Romain says:

    Hello Léo! Yep, pas eu vraiment besoin de retoucher les photos cette fois ;)un filtre polarisant, du soleil et la magie opère toute seule…

  4. Bro' says:

    Youhouuuuuuuuuuu!Et bien merci pour ce MEGA-POST!ça fait voyager!En attendant un futur voyage là-bas je vais faire marcher l’industrie du film néo-zélandais avec le retour du Hobbit :-)
    Enjoy!Bisous!
    PS:j’y retourne j’ai le post suivant à lire…

Leave a Reply