Bem-vindo ao Brazil !

P1140348

Rio Bom dia!

À t+24h00min après départ, nous avons foulé pour la première fois le sol sud-américain. Et le choc est bien là – thermique tout d’abord,avec les 40 degrés qui nous séparent de la Savoie – Rio nous donne tous les jours un dépaysement un peu plus grand.

P1140406.JPG IMG_4209.JPG P1140379.JPG

Le quartier de Santa Teresa a été pendant 3 jours notre résidence (Hotel sponsored by Bazaarvoice,thanks to Adrian), avant de partir à la rencontre de Tiago, Carioca et Couchsurfer qui a bien voulu nous héberger pendant 2 nuits supplémentaires. Le chanceux a même une poêlée de crêpes malgré le déchaînement des éléments (un Violent Orage ayant illuminé le ciel de Rio de vert, bleu et orange – peine perdue, cette dernière couleur était en fait le flash de mort du disjoncteur de l’immeuble).

P1140452.JPG

Côté culinaire, si Brésil vous fait penser à exotisme, n’oubliez pas d’y ajouter cosmopolite: du snack food US-style au restaurant Michelin de Michel Troisgros, il y en a vraiment pour tous les goûts. Mais on pense surtout à goûter chaque jour au terroir brésilien et à sa diversité. Notamment en commançant par “um feijoada”,plat typique préparé uniquement le samedi… Aussi léger qu’un cassoulet un 30 août. La viande de boeuf est à 2€ le kg en supermarché: je vous laisse deviner les ingrédients du prochain festin.

Rio est fidèle à sa tradition d’hédonisme, et les photos de la plage en témoignent. Le “fio dental” [pour fil dentaire, ndlr] est omniprésent, notamment sur Ipanema - Illustration ci-dessous. On peut aussi soigner son apparence physique par 35° au soleil grâce aux installations locales (musculation, Terrains de beach soccer, de futevoley, ou simplement footing sur les longues plages).

P1140388.JPG P1140400.JPG

Comme dirait Tiago, les Brésiliens ont la réputation d’être en retard. On a donc pris le pli:

ce qui prend 24h à São Paulo prend une semaine à Rio et un mois à Bahia.

Malgré les photos, les 4 jours à Rio sont épuisants: la ville est gigantesque, la chaleur et la pollution sont accablantes. (ci-dessous Sandra anéantie par le lonely planet)

P1140421.JPG

Il est donc temps de quitter la ville et filer vers le sud-ouest, et vers l’île d’Ilha Grande, ancienne prison naturelle reconvertie en destination week-end pour les Cariocas & Paulistas.
Pas de voiture ici – ca tombe bien – une petite auberge de jeunesse bien sympathique entourés de Chiliens, Argentinos & Brésiliens.

Salutations de la Schtroumpfette !

IMG_4226.JPG P1140456.JPG

L’album complet:

Response code is 404

Leave a Reply