D’un continent à l’autre : Northern New Zealand

IMG_4735.jpg

L’amérique latine, c’est fini.

Ce 25 août, on se lève à 2H du matin avec au programme:

  1. 5H50 La Havana > Mexico City
  1. 14H45 Mexico City -> Los Angeles
  1. 22H30 Los Angeles -> Auckland

Au total, 35H de voyage qui nous auront servi à rattraper le retard du blog (que nous avons repris, comme vous pouvez le constater), manger un dernier Tacos épicé, découvrir que l’aéroport de Los Angeles ne vaut pas mieux que celui de La Havane, profiter du luxueux service à la Néo-Zélandaise dans un 777-300 flambant neuf. Et malheureusement, apprendre des mauvaises nouvelles (décès du grand-père de Sandra).

Los Angeles from the Sky& Hollywood sign IMG_20130824_201234

IMG_20130826_061334IMG_20130824_222000IMG_20130825_003621I think it's time to cut the Lord of the Rings, after 30+ hours, HERE WE ARE

Arrivés à 5H30 à l’aéroport d’Auckland avec un jetlag considérable, nous retrouvons rapidement le confort de pays “riche” (toilettes, transports…), et un accueil tout aussi chaleureux.

We have been McAllistered

Avant d’arriver, nous avions pris le soin de contacter la famille d’Andrew McAllister, notre propriétaire Néo-Zélandais à Londres.

Et quel accueil!

IMG_20130826_074137

Heather, la mère d’Andrew, est venue nous chercher au petit matin à l’aéroport. Petit-déjeuner aux croissants beurre/confiture, céréales, muesli, fruits, thé & café… La boulangerie du coin est française, et on avait pas mangé d’authentiques croissants depuis Paris. Bref, complètement royal.

 
On fait... des crêpes - oui, quelle inventivité n'est-ce pas ? Les 1ères au Rhum Cubain néanmoins...Heather McAllister & Les MamourZ

Malcolm, le père d’Andrew est remarié et vit dans un autre quartier d’Auckland. Lui n’a pas pu être là à l’aéroport, mais nous a quand même laissé une voiture devant la porte d’Heather “pour nos besoins de déplacement à Auckland”.

Jour 1: Le père Noël (Malcolm McAllister) est passé

Avec 35 jours à passer en Nouvelle-Zélande, notre objectif était d’acheter une voiture d’occasion et de la revendre en repartant. Peine perdue, 24H plus tard Malcolm nous indique qu’il a un autre moyen de locomotion pour ses trajets domicile – bureau… et nous propose de garder sa voiture pendant notre séjour, avant qu’il la revende.
Malcolm McAllister, non lieu des bureaux d'Air New Zealand

Oui, les Kiwis sont comme ça…

Janet – la sœur d’Andrew – nous a dédié quelques heures pour nous balader en voiture sur les quelques coins intéressants d’Auckland. La plus grande ville de Nouvelle-Zélande a quelques quartiers sympathiques (restaurants, points de vue) et une vie culturelle riche (dixit Janet, responsable des pages Culture du journal national numéro un). Mais pour résumer, ca reste tout de même une ville “avec pas grand chose à voir” selon la famille. C’est pas bien grave, on est venu là pour la jouer nature…

IMG_4312
Auckland (Quartier d'affaires) vu d'un ancien volcan au coeur de la ville
IMG_4333
Janet McAllisterWine & Cheese SessionAuckland - by night

On the Road

Avec une voiture, on a l’immense plaisir de découvrir les joies de l’administration Néo-Zélandaise. Non, il n’y a pas de second degré: le contrôle technique s’est fait en un instant, sans rendez-vous et le renouvellement de la “Registration Tax” (Sorte de vignette) se fait dans tous les bureaux de Poste. L’assurance ? Accord oral de Malcolm, on est couverts au tiers.

L’esprit léger, la musique installée, on démarre notre périple (que vous pouvez retrouver sur cette page).

La Toyota a du vécu..Pause Goûter, juste avant de reprendre la route du mauvais côté

Place au Show!

Péninsule de Coromandel

Début de la péninsule de Coromandelet première auberge - en hiver, le spa fait du bien
Après trois mois sans cuisiner, on recommence simple
Coromandel

Cathedral Cove

Cathedral CoveIMG_4420IMG_4434IMG_4437
Plage sur Cathedral CoveQuand géothermie rencontre la plage...
Hot Water Beach

 

Karangahake Gorge

IMG_4457Pas besoin de GPS, chaque marche est bien marquéeOld Railway Tunnel
IMG_4482Karangahake
Vieille ligne de tram, utilisée pour l'extraction de charbonLes minesIMG_4541On commence à vivre en voiture (et manger équilibré)

Tauranga & Mount Maunganui

Et de quatre: il ne nous manquait plus qu’à rencontrer Robert McAllister (le frère) et sa future femme Nathalie. Après des années à travailler sur les Yachts privés, ils ont posé leurs valises dans une petite maison de Tauranga, troisième ville d’importance sur l’île du Nord. Malgré le froid, bière artisanale & Barbecue sont au rendez-vous.

Bières artisanales à Mt Monganui, près de TaurangaIMG_20130830_185817Cheap Meal: BBQ chez Robert McAllisterFirst lambIMG_4561A la cueillette

 

Le lendemain, nous irons escalader le Mont Maunganui avec Nathalie. (Rob, lui, doit tenir la boutique).

IMG_4577
Le Mont MonganuiAscension
Sportives..du dimanche ? ;)View from the top
Mont Maunganui with NatalieIMG_4601IMG_4604
IMG_4609

Rotorua (ville thermale), Lake Taupo

Auberge Bizarroïdale à Rotorua - un ancien centre commercial reconvertiActivité GéothermiquePti Déj Equilibré
Vue sur le lac Taupo, au centre de l'île du NordLake Taupoavant de tailler la route vers le sud, à Wellington

Wellington

On a pas traîné sur l’îe du Nord, notre objectif étant de rejoindre l’île du Sud rapidement. Plus grande, moins peuplée, plus sauvage – c’est aussi l’occasion pour nous de mettre la main à la pâte. (on ne parlera plus de crêpe…)

Mais avant, il y a la capitale. En ces terres Rugbystiques, nous sommes accueillis à bras ouverts par les Clermontois Marie-Elizabeth & Mayeul, qui ont plaqué la vie Parisienne pour la Nouvelle-Zélande.

Allons droit au but (ou à la ligne d’essai): Wellington est la plus vivable des villes Néo-Zélandaises.

Compacte, peu peuplée (600 000 habitants contre 1,4 million à Auckland), les Kiwis Wellingtoniens se sont spécialisés dans deux secteurs: l’hospitalité et le café.

On a eu beau essayer, impossible de trouver un endroit où le Cappucino est raté. Sur Cuba Street, les cafés “hipster-baba-cool” se bousculent, tous plus invitant les uns que les autres. Le café est importé des meilleures contrées (Cuba, Colombie, etc.) et torréfié sur place. Pour des descendants Britanniques, les Kiwis ont décidément pris le contrepied du thé.

Des Moules géantes...alléchantes.
Mayeul, excellent hôte (non listé sur le Lonely Planet)Quand un français nous vend la Nouvelle-Zélande, il choisit ses argumentsCheers with Marie, notre hôte à Wellington
Non loin de Cuba...street, WellingtonC'est ici qu'on apprend que le Kiwi, contrairement à son cousin British, est sérieux avec le caféIMG_4696IMG_4697IMG_4701IMG_4708Zone piétonne "OceanFront"Encore un café...IMG_4717Serious Business: le Cappucino est millimitré, et...parfait.On va commencer à en faire un thème de tour du monde: La bière, ici dans une microbrasserie

Quand le temps le permet (Wellington est exposée aux vents directement venus de l’Antartique), la balade sur les quais est forte agréable. Et le musée national, “Te Papa Museum” est probablement un des meilleurs que j’ai fait avec le Museum Of London. Intéractif, il propose de découvrir l’histoire de ce jeune pays au travers de ses deux cultures: Maori et Anglo-Saxonne.

IMG_4733Un musée Intéractif
Sandra joue avec l'écran géantIMG_4756Totem Maori

Il y a tout de même un secteur qui pêche: La construction. Les maisons, aussi modernes soient-elles, ignorent les concepts d’isolation / ventilation les plus basiques. Malgré les températures en dessous de 10°, très peu disposent de chauffage. What ? “Eh oui, ici c’est le Pacifique” nous répondra t’on. Enfin en Hiver, c’est loin d’être Hawaï…

La moquette des Frenchies, très accueillante

Cette piètre qualité de construction s’avère légèrement problématique d’un point de vue géologique. La Nouvelle-Zélande est entre deux plaques continentales (chaque île est sur une plaque différente). Le phénomène de subduction génère une activité sismique délirante, entre Wellington et Blenheim. Souvenez-vous, Christchurch en 2011…

10 ans pour...renforcer ou détruire l'immeuble.

Ce qui se traduit littéralement par des tremblements de terre chaque 10 minutes – lors de notre passage (jetez un coup d’oeil à ce site…)

Du coup, rien ne vaut la parole des locaux. Ci-dessous le brief sécurité, par Marie-Elizabeth & Mayeul.

Rassurés ? Ne ratez pas le prochain épisode où l’on vous conseillera comment bien dormir pendant un tremblement de terre, comment castrer des moutons et réussir son WOOFING ou encore pourquoi les Kiwis marchent pieds nus.

5 Responses

  1. annie says:

    Je serais probablement en Nouvelle-zélande du mois d’aout au mois de novembre ( donc leur fin d’hiver, début d’été)

    • Romain says:

      Bien, tu seras en basse saison, pas plus mal pour certains treks et pour essayer de négocier le wifi gratuit…stay tuned ;)

  2. caro says:

    Énorme le brief!! Ca y est merci, j’ai envie d’y retourner maintenant c’est malin!

  3. maguy mounie says:

    que c’est beau de vous voir entourés d’agneaux et dans un autre registre sous l’eau avec les poissons des mers de l’indonesie.tel me vous me manquez beaucoup.bisous maman.

Leave a Reply