Japon Acte II: Kyoto

031-IMG_0455.jpg

Le “Bullet train”, Shinkansen est rapide. En 2H15, les 700 bornes qui nous séparent sont avalées, et nous permettent finalement de voir le Mont Fuji après des jours de poursuite infructueuse (voir post précédent). Nous nous retrouvons aussi ¥11240 plus légers…

Ce jeudi 14 novembre, comme tous les jours de l’année, il est également à l’heure; la totalité des Shinkansen circulant sur une année dans tout le Japon totalisant en 2012 à peine 30 minutes de retard. Le TGV fait pâle figure à côté, et il offre moins de place aux jambes !

Kyoto


View Kyoto in a larger map

Kyoto drainant 50 millions de touristes par an, il est clair que le volume de commentaires “glanable” sur Internet, guides de voyages & co sur la ville est conséquent.

Alors, plutôt que de vous endormir avec un post en longueur – voici un concentré des meilleurs moments de Kyoto qui j’espère arrivera à vous transmettre une part de la magie de cette ville.

Comme à Tokyo, nous y avons prévu quatre nuits mais avons fini par étendre le séjour d’une nuit, dans l’hébergement listée à la fois N°1 du Lonely Planet et N°1 de Tripadvisor dans sa catégorie (pur hasard, normalement c’est complet des mois à l’avance mais on s’est dit qu’on allait pas trop se prendre la tête…)

 

Capsule Ryokan Hotel

Le concept, ce sont des chambres aménagées dans le style Ryokan (tatami et futon déployable) dans un hôtel récent, le tout agrémenté d’une salle commune et d’une micro-cuisine. Les chambres sont très modernes (de la cabine de douche radio aux toilettes High-Tech) mais ultra-compactes (10m² !) pour ne pas alourdir le tarif (déjà à ¥8980/nuit).

Capsule Ryokan Kyoto
Douche massante/radio de l'hotel: Tout ca dans 9m²020-IMG_0407022-IMG_0409Pour les voyageurs solitaires non claustrophobes, il y a aussi des capsules.

Pour dormir moins cher, nous ne vous recommandons pas l’auberge mais encore une fois Air BNB, qui permet d’avoir des logements confortables non loin des temples. Pour ceux qui veulent se faire plaisir, il existe des Ryokan ultra-luxe mieux placés. Mais on recommande totalement le Capsule Ryokan, le service en anglais est impeccable et le guide papier qui nous attendait dans la chambre nous a planifié sans efforts restos, temples, etc.etc.

Arrivée à Kyoto

Les avenues depuis la gare centrale sont larges, et le trafic est dense mais pas impossible hors des horaires de fin de bureau.

On circule facilement en bus (pass journée à ¥500), ou encore à vélo. Et on achète… de tout, comme à Tokyo. On vous avez parlé de la folie photo Japonaise ?
Vous les avez probablement croisé en France, ou ailleurs. A Kyoto, il n’est pas rare de voir un pépé portant une dizaine de kilos (et une dizaine de SMICS) de matériel sur lui, souvent deux réflexs assortis d’objectifs professionnels.

Tour Radio en face de la gare. C'est plutôt moche.002-IMG_0332La gare, elle par contre est très futuriste.Au RDC, accès gare, trains & boutiques, aux étages, un centre commercial006-IMG_0340
Les boulevards sont larges, mais boisés008-IMG_0352Le choix chez BIC Camera Store. Et encore, vous ne voyez que les trépieds.

Nishiki Market et Ponto-Cho

Nishiki, est un marché qui permet de voir toutes les spécialités (surtout culinaires) de Kyoto. Forcément, on a donc commencé par là. Et ca valait le détour, même si le dédale d’échoppes transforme cette longue rue en allée de la tentation. A prix japonais, bien sûr.

Entrée du marché Nishiki, une looooongue ruelle d'artisans en tout genre (surtout alimentaire)010-IMG_0357La Carotte géante: 350Y ou 2.50€/pièceGlace au thé vertEt innombrables autres spécialitésLes sponsors sont toujours là

Revenant vers Ponto-Cho, on découvre l’ambiance feutrée et magique de ce quartier. Les Geishas arpentent discrètement la longue rue piétonne, le long des Izakayas (sorte de Pubs) et des restaurants intimistes au fond d’allées privatives parfois éclairées à la bougie. Impossible à résumer Kyoto par un quartier, mais c’est probablement l’un des plus atmosphériques et incontournable de la ville, à visiter le soir.

015-IMG_0388On tente de détecter les attrapes-touristes......mais honnetement les petites allées sont toutes plus attirantes les unes que les autres

Nishi-Jin, et balade au hasard

Pour changer des temples, il y aussi un quartier sympathique: le quartier du textile. Pour nous il y a l’essentiel: Un défilé gratuit de Kimonos qui commence quand on entre dans la maison du textile, une boulangerie bonne et pas chère, ah oui et aussi un temple – au cas où ça nous manquerait (voir section Temples ci-dessous). Bon, sérieusement, après s’être perdus dans les petites rues (chose à absolument faire à Kyoto) puis dans les grandes avenues, on a sauté un bus au hasard.

Quartier des textiles: Nishinjin

062-IMG_0726Un autre temple...

Et un défilé Kimono de la saison Automne-Hiver 2013-2014

065-IMG_0750

La goinfre à la boulangerieWow, mais c'est moi !?Samedi soir sur la terre : Dégustation de Saké sucré 'laiteux' (Nigori-Zake). Achète un (petite) bouteille, la Mamie t'offre les verres...

 

Arashiyama & Forêt de bambous

Un autre quartier un peu excentré mais très populaire, surtout le week-end. On nous avait prévenu, mais on a quand même choisi d’y aller le dimanche, juste histoire de se frotter aux foules.

Arashiyama Bamboo Grove

Arashiyama Bamboo GroveAutumn, Stills.En train de rejouer la couverture du L.planet: La forêt de bamboo d'Arashiyama

C'est ici que se décide notre prochaine étape.. 1H au parc, avec vue sur Kyoto Downtown074-IMG_0801Promeneurs dominicaux076-IMG_0805et Tourisme de masse dans le quartier d'ArashiyamaSoba Noodles (blé complet), froides.

Architecture, Architecture

C'est quand même très Zen tout ça.Architecture

Bon, ici j’aurais besoin d’un volontaire architecte pour souligner la finesse des toits, la symétrie et les contrastes clairs/sombres dans la construction, et caetera et caetera.

Temples à volonté

Voici le plat de résistance. Si on avait terminé l’Asie avec le Japon, on aurait probablement moins visité de temples… Mais encore relativement “frais”, le coeur était encore à l’émerveillement.
En tant qu’ancienne capitale jusqu’à l’aube du XXè siècle, vous avez l’embarras du choix à Kyoto (Il y en a plus de 1600). Alors on a classé…

En route vers les premiers temples
025-IMG_0422La vue qu'on adore, inévitable ici.

#1: Nanzen-Ji

Comme tous les temples de Kyoto, il est fréquenté mais sa taille compense largement – en plus de pagodes historiques en bois (et pas des versions rouge pétard reconstruites après-guerre), les jardins et coins reculés ne manquent pas. Un ancien viaduc le traverse, qui ajoute au charme.

L'Erable colore bien l'Automne

Viaduc, dans les jardins du temple Nanzen-JiHauteurs de Nanzen-JiPlus loin dans Nanzen-ji: Les messages de malchance pliés en origami (fortune-telling). Si c'est un message positif, on le garde !Cimetière. Comme les jardins, c'est propret.

037-IMG_0517Toujours l'érable, toujours en Automne

#2 Ryoan-Ji

Numéro 2 du classement des temples, il se hisse au top-parade grâce aux jardins surprenants (et qui ne rendent pas en photo), et une ambiance très zen qui s’en dégage.

Ryoan-Ji: de très sympathiques jardinset un "Rock Garden" visiblement connu dans le monde entier. Certes, il est symétrique, mais quand même tout petit.MaillonsIci, elles font vraiment partie du paysage

#3 Daitoku-Ji

Enfin, Daitoku-Ji est un complexe de plusieurs temples en un seul – avantage, ca éparpille les foules; inconvénient, chaque temple demande une entrée payante. Mais on peut se balader entre dans de jolis sentiers.

Daitoku-JiL'un des 24 temples / jardins de Daitoku-Ji: Koto-InKoto-InKoto-In

Philosopher’s Path: Le chemin des philosophes

On s’est pas pris pour Socrate sur ce sentier de l’Est de Kyoto, qui relie deux temples majeurs; mais la marche de 30 minutes nous a bien pris le quadruple de temps. La faute non pas à de réflexions profondes – mais plutôt à une friperie de Kimonos, et un choix de baguette inimaginable. Oui, c’est fou ce qu’on peut passer du temps à choisir deux bouts de bois pour avaler des Sushis non ?

Philosopher's Path: le sentier ancien des temples, dans le vieux KyotoOù est Charlie ?Essayage de KimonoNo CommentMalheureusement, la fièvre acheteuse nous gagne: Ici 100€ pour un Kimono d'occase, souvent 1000€ pour un neufOn trouve beaucoup de couples "paradant" le week-end.

#1 en partant du bas: Kinkaku-Ji

Temple Kinkaku-Ji. Bien, mais trop de touristes049-IMG_0606

Temple doré probablement le plus photographié de Kyoto, c’est aussi là ou vous vous sentirez le plus comme un mouton. Le site est compact et donc automatiquement surfréquenté, même à l’ouverture. Ajoutez une zone-tampon avec animation commerciale à l’entrée/sortie, ou l’on vend Saké et autres babioles trois fois trop chères.

#2 Higashiyama

029-IMG_0446

030-IMG_0454Les enfants-touristes Japonais se remarquent vite...028-IMG_0433

Le premier de notre visite sous un temps gris. Il y a un jardin remarquable, et il est précédé d’une énorme Shrine (porte) sur le boulevard. Tout fait pourtant trop récent (rouge pétard).

dernier Jour: Kiyomizu Dera & quartier des Geishas

Encore un temple dont la fréquentation excessive gâche littéralement l’expérience. Sinon, il est toujours facile d’aller se perdre dans les petites ruelles de Sannen-Zaka pour y croiser des Meikos du dimanche (entendez la ménagère de moins de 50 ans qui aime parader toute déguisée le week-end !)

Dernier Jour à Kyoto: Kiyomizu Dera081-IMG_0823082-IMG_0837
Love is in the air084-IMG_0845Sannen-Zaka086-IMG_0850Ishibei-Koji, ou l'on croise des Amatrices Meiko...088-IMG_0858

089-IMG_0859
Parc Maruyama - Koen
090-IMG_0863093-IMG_0870

Gastronomie

Kyoto m’a renforcé dans ma croyance que le Japon occupait une place à part au niveau culinaire. Remarque lumineuse me direz-vous, accrocs aux sushis que vous êtes. Honnêtement, si vous pensez que l’on trouve tout à Paris, vous avez tellement tort…

Mais il y a de l’espoir, et ce sera l’objet du prochain article dédié à vous faire saliver. Voici un petit extrait:

Encore un snack typique, brochette de riz sauce Miso Sucrée-SaléePain au thé vertLe Sushi du jourEncore en train de bouffer... Oui, mais la liste de bonbons de Kyoto n'est pas finie !

Yakitori à l'oeuf, cruFast Food JaponaisOkonomiyaki pour fainéant

 

Kaiseki

Cadeau d’anniversaire en prime, j’offre à Sandra (ok, et aussi un peu à moi) une expérience culinaire incontournable.

Retour à Gion pour un déjeuner Gastronomique: Kaiseki Gion NanbaPièce privative pour le déjeuner...
096-IMG_0883Le Chef - le lundi midi, c'est Akira Okada - formé par le chef Kaiseki qui cuisine. Un peu comme l'élève d'Alain Ducasse
HmmmKazumi, notre Hôte-ServeuseLes rues charmantes de Kyoto

Traversée du Kamo-Gawa

Ceci n’est qu’une mise en bouche à déguster dans le prochaine épisode…

One Response

Leave a Reply to mum Cancel reply