Pucón, paraíso del backpacker

Best Of Chile

Il etait temps de quitter Valdivia. La visite était tranquille mais comme vous l’avez compris les villes Chiliennes ne sont pas notre fort, et la perspective de revenir au pied des volcans et réserves naturelles nous motivait beaucoup plus.

Trois petites heures de bus plus tard, c’est le moment de rejouer notre petite routine de voyage: descente des bagages, racolage actif pour l’hébergement, camouflage du lonely planet, prise de prospectus, tour nocturne de la ville, négociation de nuitée en huit lieux différents et finalement retour au point de départ, à l’auberge la moins chère: ce sera 6000 Pesos par nuit (moins de 10€) par tête, dans une chambre double et finalement privative, personne n’ayant occupé les lieux durant notre séjour.

En général, le logement est d’un rapport qualité/prix relativement médiocre au Chili, mais la négociation est plus facile qu’en Argentine, d’autant plus à Pucón qui compte 10 auberges par cuadra, et accueille en haute saison les foules de Santiago et d’un peu partout dans le monde.

Day 1: Le village la ville de Pucón et le volcan Villarrica

Pucón, 12000 habitants (et probablement beaucoup plus le jour où vous irez le visiter) fourmille en effet d’attractions: trois volcans en activité,  d’innombrables trekkings, des rivières classe 4 pour le rafting/canyoning et une bonne quinzaine de Thermes pour se relaxer le soir.

Malgré le bus, la flemmite et notre arrivée nocturne, la météo clémente nous a poussé à démarrer le lendemain à la fraîche, à 6h du matin. Au menu: Porridge miel banane, thé et 1500m d’ascension – crampons compris.
Au final, le volcan Villarrica était accessible aux randonneurs amateurs; les brésiliens du dimanche, quant à eux se seront arrêtés à mi-parcours. J’en profite encore pour saluer leur ponctualité décidément légendaire et notre patience une heure durant à l’aube, le temps qu’ils digèrent leur petit déjeuner.
On vous montre en exclu ci-dessous ce qu’un peu de persévérance (et 35000 pesos) nous ont offert.


View Volcán Villarrica in a larger map

IMG_7945.JPG IMG_7949.JPG IMG_7951.JPG IMG_7958.JPG

IMG_7996.jpg IMG_8005.jpg IMG_8019.jpg IMG_8037.jpg IMG_8043.jpg IMG_8058.jpg IMG_8069.JPG IMG_8077.JPG IMG_8116.JPG

Je profite de l’ascension pour pratiquer mon espagnol avec le guide, Aldo. Né Argentin mais Chilien de coeur, il impressionne les coréens du groupe en dansant “opagnaman style” sur la portion glacée. C’est probablement la centième fois qu’il fait la randonnée, alors un peu de musique et “les nouveaux tubes importés de France: Voyage Voyage de Desireless” (véridique) lui mettent du baume au coeur.

IMG_8013.jpg IMG_8029.jpg

A la découverte du Chili, con Carne

Sacré Aldo. “L’hombre multi functional” comme il s’autoproclame est un joyeux déconneur et nous invite à un asado de l’amitié pour se détendre après l’effort, en compagnie de son acolyte guide Nico, qui s’est mué la journée en guide personnel pour la Brésilienne, Luly.
Le cocktail de bières, de vin rouge Chilien (du très bon Carmènere) et de Cachaça aidant, les efforts de Nico seront largement récompensés…

A 21h c’est l’apéritif, 22h la viande et Luly sont sur la braise, 23h la première bouteille se fait sentir. Minuit, on mange enfin, 1h je fais le deuil de mon allemand avec une Chilienne bilingue pendant que Sandra met l’ambiance, et à 2h l’assistance file au karaoké. On terminera la soirée par un Pisco sour (le cocktail national Chilien) en chantant Lo quiero a Morir. Francis Cabrel a décidément pris une toute autre dimension dans notre subconscient, aux côtés d’un autre artiste Chilien qu’on a tout autant apprécié ce soir là: Joe Vasconcellos.

P1140831.JPG P1140834.JPG P1140840.JPG P1140853.JPG P1140855.JPG P1140858.JPG P1140860.JPG P1140862.JPG P1140865.JPG P1140886.JPG P1140895.JPG

Day 2: l’art du Chillaxing (chill+relax)

Cette premiere journée très complète a Pucón aura enchanté nos coeurs et mis la barre à hauteur de ma gueule de bois. Soulignons que notre régime du backpacker est sensiblement moins alcoolisé qu’à Londres, d’autant moins que chaque dépense est tracée dans notre fichier excel de budget (si ça vous intéresse, c’est une source d’information sympa que je peux vous partager sur demande dans un billet dédié).

Le reste de la journee sera sur le thème de la négociation, avec un quasi sans faute pour Sandra en achetant un pack Thermes nocturnes los Posones  et une après-midi rafting pour les deux tiers du prix total. Le conducteur qui nous dépose aux thermes ne s’était pas trompé: ce soir là, on a dormi comme des bébés.

P1140898.JPG P1140903.JPG

DAY 3: trempette dans un Rio

La Première experience rafting se passe dans de bonnes conditions: il ne fait pas trop chaud (on va pouvoir ramer), un américain expérimenté partage notre bateau (Sandra va pouvoir se reposer), et les consignes sont en espagnol (je vais peut être me planter).

Adelante, atrás, peso a la derecha, piso!

Telles sont les quatre consignes que nous avons pratiqué dans le Bateau pneumatique. La cohésion de notre groupe de 5 (plus le pilote, á l’arriêre) n’était pas mauvaise (litote), mais ca n’a pas empêché Sandra d’aller goûter l’eau à 10 degrés au premier rapide.

Je n’ai malheureusement pas eu cet honneur qui lui a valu de mémorables photos (un photographe suivait le long du fleuve). Chance du débutant ou talent naturel – je vous laisse juge – j’ai quand même eu mon moment Tarzan, en sautant dans l’eau depuis un rocher de 3 mètres.

IMG_8707.JPG IMG_8731.JPG IMG_8734.JPG IMG_8740.JPG IMG_8742.JPG IMG_8745.JPG IMG_8747.JPG IMG_8753.JPG IMG_8756.JPG IMG_8760.JPG IMG_8767.JPG IMG_8793.JPG IMG_8803.JPG IMG_8806.JPG IMG_8849.JPG IMG_8901.JPG

DAY 4: Réserve HuerqueHué

Pablo, Chililen et connaissance d’une ex-collegue de Sandra (vous me suivez ?) nous avait recommendé ce parc dont la tranquilité et la flore sont remarquables. Cela se fait bien en une journée depuis Pucon, mais pour les Trekkeurs invétérés lisants ces lignes, on vous recommende vivement d’y passer quelques nuits en camping. Pourquoi ici et pas ailleurs ? Il y a de vrais circuits de 2 a 5 jours avec boucles  (ca change des allers-retours) et il y des thermes accessibles en seulement 18h de marche, entendez trés peu fréquentées !


View Parque Huerquehue – Sendero Los Lagos in a larger map

  IMG_8120.JPG IMG_8130.JPG IMG_8131.JPG IMG_8138.JPG IMG_8143.JPG IMG_8154.JPG IMG_8179.JPG IMG_8193.JPG IMG_8191.JPG IMG_8198.JPG IMG_8204.JPG IMG_8207.JPG IMG_8232.JPG

Conclusion Pucón, que du bonheur

Les portefeuilles vides mais des étoiles plein la tete, on gardera un excellent souvenir de Pucon, probablement le meilleur du Chili.

Pour la suite, c’est Completo au menu (Sandwich Chilien typique composê de pain, avocat, saucisse de Strasburg, Sauce piquante, Mayonnaise – j’ai rajoutê oeuf, concombre et tomate pour ètre sur de tenir la nuit dans le Bus ).

IMG_8234.JPG IMG_8235.JPG IMG_8238.JPG

Merci d’avoir choisi Jac Buslines, merci d’attacher vos ceintures et de vous préparer pour la prochaine étape: Santiago !

Leave a Reply