Santiaaaago !

Vue depuis le Cerro Santa Lucia


Ver mapa más grande

Nous avons rejoint la capitale de Santiago après notre périple aventurier et sportif à Pucón.  Arrivée plutôt matinale à 7h après une nuit en bus (pas des plus confortables). Nous nous sommes directement engouffrés dans le métro (propre et assez neuf) pour rejoindre le quartier de Las Condes à l’Est de la ville où notre hôte nous attendait: Constanza. Une autre expérience couchsurfing à la seule différence que je connaissais déjà cette personne via ma cousine.

Présentation : Constanza est venue à Clermont-FD en 2006 pour un échange scolaire via l’organisme AFS.  Elle est restée 6 mois et logeait chez ma tante et cousine Anna. Elle est aujourd’hui en master d’ingénierie civil et sciences politiques. Il s’en est passé du temps depuis.

IMG_8241.JPG P1140983.JPG

C’est à bras ouvert qu’elle nous a accueilli dans sa maison où elle vit avec sa mère Claudia, sa soeur Daniela et son autre soeur Fernanda (que nous n’avons pas rencontré car en échange universitaire en Allemagne), leur chienne Pequi et chatte Kitty. Une maison de fille pour résumer! Romain était aux anges.

Le quartier de Las Condes est seulement résidentiel et abrite des personnes aux revenus confortables. Il est aussi connu pour l’Église de Las Domimicas très touristique.

P1140941.JPG P1140944.JPG IMG_8325.JPG IMG_8547.JPG IMG_8548.JPG

Le premier jour à Santiago n’aura pas été productif, une nuit de bus ça casse. Nous avons profité de la matinée pour recharger nos batteries et l’apres-midi nous rendre au centre commercial Alto Las Condes.

Nous faisons la connaissance de Claudia le soir même. Les nombreux tableaux qui couvrent les murs de la maison ont en partie été peints par elle. Une vraie artiste qui a aussi travaillé pendant des années dans les Télécoms, sujet qui a occupé une bonne partie de la conversation vous vous en doutez. Claudia nous propose un itinéraire touristique pour visiter le centre de Santiago et le quartier Bellavista. Nous le suivons bien entendu dès le lendemain.

Nous commençons la journée par visiter le centre de réparation Acer. Quoi Acer mais pourquoi ça?  Je vous arrête tout de suite, non ca ne se visite pas et on s’en serait bien passé mais notre ordinateur avait des problèmes de batterie et c’était l’occasion de le réparer. Ce qui explique pourquoi le blog a pris beaucoup de retard car il a fallu s’en séparer pour  plus de 10 jours. Nous avons pu faire la connaissance de la banlieue où des chevaux servent aussi de moyen de locomotion. Bref n’y allez pas aucun intérêt.

IMG_8242.JPG

La ville de Santiago n’est aucunement comparable à celle de Buenos Aires. La pollution ambiante laisse une fumée permanente qui empêche de voir la cordillère des Andes, pourtant si proche. Les visites des Cerro Santa Lucía et Cerro San Cristóbal ont, quant à elles, pu nous permettre d’apprécier la ville dans son ensemble. Pour accéder au Cerro San Cristóbal,  nous prenons le funiculaire ouvert à nouveau depuis peu. La vue aurait pu être impressionnante mais elle est gâchée par le nuage de pollution (je vous laisse juger par les photos). Le soir même nous decidons de préparer un plat à nos hôtes pour les remercier. Au menu ratatouille car elles sont végétariennes. Le mot ratatouille évoque pour tout sud américain le dessin animé. Franc succès. Daniela note même la recette.

IMG_8243.JPG IMG_8246.JPG IMG_8250.JPG IMG_8254.JPG IMG_8256.JPG IMG_8263.JPG IMG_8268.JPG IMG_8273.JPG IMG_8275.JPG IMG_8281.JPG IMG_8278.JPG IMG_8282.JPG IMG_8284.JPG IMG_8287.JPG IMG_8291.JPG IMG_8294.JPG IMG_8297.JPG IMG_8304.JPG IMG_8306.JPG IMG_8311.JPG IMG_8317.JPG IMG_8319.JPG IMG_8322.JPG IMG_8328.JPG

Le lendemain sera consacré à la visite du quartier animé : Bellavista. Les touristiques, les étudiants et les artistes s’ y mêlent. On trouve de nombreux bars et c’est ici que Pablo Neruda,  le fameux poète, avait élu résidence. Petite pause déjeuner au restaurant La Venezia, où Pablo Neruda venait tres souvent, pour y déguster un completo (leur hot dog local à base d’avocat, oignon, tomate et bien sur saucisse). Oui les restaurants servent des hot dog, bien différent de la France. Le soir nous retrouvons Pablo (ami chilien d’une ancienne collègue à moi) que je ne connaissais que par email et sa femme chyprienne Anne. Pour l’occasion Pablo avait choisi un restaurant péruvien à Bellavista où nous goûtons le ceviche de mariscos (fruits de mer marinés) et autre plats de poissons.  La soirée nous aura permis de connaître un peu plus le Chili et les chiliens :) Gracias a vosotros por la noche y rica cena.

IMG_8330.JPG IMG_8335.JPG IMG_8337.JPG IMG_8339.JPG IMG_8343.JPG IMG_8346.JPG IMG_8349.JPG IMG_8361.JPG IMG_8365.JPG IMG_8379.JPG IMG_8382.JPG P1140958.JPG P1140961.JPG P1140969.JPG P1140970.JPG P1140972.JPG

Nous devions rester 3 jours seulement et finalement nous sommes restés jusqu’au dimanche afin de sortir dîner avec nos hôtes le vendredi soir et profiter du samedi pour aller à Valparaíso sur la journée (prochain post).

Nous sortons dîner dans un nouveau quartier “El Golf” non loin de Las Condes, où se trouvent beaucoup de restaurants et bureaux.  Constanza et sa famille nous font découvrir un de leur restaurant préféré : Tip y Tap.  La cuisine est chilienne.  Romain goûte un pastel de jaiba, plat de crabe et je déguste un sandwich Barras de Luco à base de viande de vache et fromage.  Nous terminons par une note sucrée, un suspero limañao, qui n’est autre qu’une coupe de manjar (la confiture de lait locale) avec de la crème.

P1140988.JPG P1140989.JPG P1140991.JPG

Nous disons Adios à Santiago et au Chili le dimanche.

Gracias Conti, Dani y Claudia por vuestra acogida y los buenos momentos.

Leave a Reply